Commit 3190332e authored by Ralf Bächle's avatar Ralf Bächle

Updated French translation by Jean-Michel Vansteene

(vanstee@worldnet.fr)
parent dc2998ea
......@@ -28,6 +28,10 @@ Contents:
Notes
-----
Notable changes since 1.52 include:
- Jean-Michel Vansteene updated the French translation.
This is net-tools 1.51. Notable changes since 1.50 include:
- Tuan Hoang added support to netstat for printing multicast group
......
......@@ -35,7 +35,7 @@ diesen Wert ist
(z.B. Hardwarecode
.B 0x01
f\(:ur
.B "IEEE 802.3 10Mbps Ethernet."
.B "IEEE 802.3 10Mbps Ethernet".
Andere Werte k\(:onnen Netzwerkstechniken wie z.B.
.B AX.25 (ax25)
und
......
......@@ -33,7 +33,7 @@ this parameter is
(i.e. hardware code
.B 0x01
for
.B "IEEE 802.3 10Mbps Ethernet."
.B "IEEE 802.3 10Mbps Ethernet".
Other values might include network technologies such as
.B AX.25 (ax25)
and
......
.TH ARP 8 "05 Feb 1995" "net-tools" "Linux Programmer's Manual"
.TH ARP 8 "5 Jan 1999" "net-tools" "Linux Programmer's Manual"
.SH NOM
arp \- manipule la table ARP du système
.SH SYNOPSIS
.B "arp [-vn] [-H type] -a [nom_d_hôte]"
.br
.B "arp [-v] -d nom_d_hôte ..."
.br
.B "arp [-v] [-H type] -s nom_d_hôte hw_addr [temp] [netmask aa.bb.cc.dd] [pub]"
.br
.B "arp [-v] -f nom_de_fichier"
.B arp
.RB [ \-vn ]
.RB [ "\-H type" ]
.RB [ "-i if" ]
.B -a
.RB [ nom_hôte ]
.PP
.B arp
.RB [ \-v ]
.RB [ "\-i if" ]
.B "\-d nom_hôte"
.RB [ pub ]
.PP
.B arp
.RB [ \-v ]
.RB [ "\-H type" ]
.RB [ "\-i if" ]
.B -s nom_hôte hw_addr
.RB [ temp ]
.PP
.B arp
.RB [ \-v ]
.RB [ "\-H type" ]
.RB [ "\-i if" ]
.B -s nom_hôte hw_addr
.RB [ "netmask nm" ]
.B pub
.PP
.B arp
.RB [ \-v ]
.RB [ "\-H type" ]
.RB [ "\-i if" ]
.B -Ds nom_hôte ifa
.RB [ "netmask nm" ]
.B pub
.PP
.B arp
.RB [ \-vnD ]
.RB [ "\-H type" ]
.RB [ "-i if" ]
.B -f nom_fichier
.SH DESCRIPTION
.B Arp
manipule la table ARP du noyau de différentes façons. Les options principales
......@@ -19,17 +54,18 @@ Pour les besoins de d
permet aussi d'effectuer un dump complet de la table ARP.
.SH OPTIONS
.TP
.B \-v
.B "\-v, \-\-verbose"
Dit à l'utilisateur ce qui se passe en étant verbeux.
.TP
.B \-n
shows numerical addresses instead of trying to determine symbolic host names.
.B "\-n, \-\-numeric"
Affiche les adresses numériques au lieu d'essayer de déterminer les nom
d'hôtes symboliques.
.TP
.B "\-H type"
En positionnant ou lisant les entrées ARP, ce paramètre optionnel dit
.B "\-H type, \-\-hw-type type"
En positionnant ou lisant les entrées ARP, ce paramètre optionnel indique
à
.B arp
quel type d'entrées il doit contrôler. La valeur par défaut de
les classes d'entrées qu'il doit contrôler. La valeur par défaut de
ce paramètre est
.B ether
(i.e. code de matériel
......@@ -37,65 +73,112 @@ ce param
pour
.B "IEEE 802.3 10Mbps Ethernet".
D'autres valeurs doivent correspondre à des technologies réseaux telles que
.B ARCnet (arcnet)
.RB "ARCnet (" arcnet ")"
,
.B PROnet (pronet)
et
.B AX.25 (ax25).
.RB "PROnet (" pronet ")"
,
.RB "AX.25 (" ax25 ")"
and
.RB "NET/ROM (" netrom ")."
.TP
.B "\-a [nom_d_hôte]"
Montre les entrées concernant l'hôte spécifié. Si le paramètre
.B "\-a [nom_d_hôte], \-\-display [nom_d_hôte]"
Affiche les entrées concernant l'hôte spécifié. Si le paramètre
.B nom_d_hôte
n'est pas utilisé,
.B toutes
les entrées seront affichées.
.TP
.B "\-d nom_d_hôte"
.B "\-d nom_d_hôte, \-\-delete nom_d_hôte"
Enlève une entrée pour l'hôte spécifié. Ceci peut être
utilisé si l'hôte concerné ne fonctionne plus, par exemple.
.TP
.B "\-s hostname adr_mat"
.B "\-D, \-\-use-device"
Utilise l'adresse matérielle de l'interface
.BR ifa
.
.TP
.B "\-i If, \-\-device If"
Sélectionne une interface. Lors du dump du cache ARP, seules les entrées
correspondant à l'interface spécifiée seront affichées. Lorsque l'on définit
une entrée permanente ou une entrée
.B temp
, cette interface lui sera associée; si cette option n'est pas utilisée,
le noyau fera des tentatives de résolution selon la table de routage. Pour
les entrées
.B pub
l'interface spécifiée est celle pour laquelle les requêtes ARP auront trouvé
une réponse.
.br
.B NOTE:
Ceci est différent de l'interface vers laquelle les datagrammes IP seront routés.
.TP
.B "\-s nom_d_hôte hw_addr, \-\-set hostname hw_addr"
Crée manuellement une correspondance d'adresses ARP pour l'hôte
.B nom_d_hôte
avec l'adresse matérielle positionnée à
.B adr_mat.
Le format de l'adresse matérielle est dépendant du matériel,
.B hw_addr.
Le format de l'adresse matérielle est dépendant de la classe du matériel,
mais pour la plupart on peut considérer que la présentation classique
peut être utilisée. Pour la classe Ethernet, c'est 6 octets en hexadécimal,
séparés par des double-points. Pour ajouter des entrées proxy-arp
(Ce sont celles avec le drapeau [pub]lish positionné)
un masque réseau peut être spécifié au proxy-arp pour le
sous-réseau entier. Proxy arp pour le routage de réseaux entiers
n'est pas un bon protocole, mais c'est parfois intéressant de le supporter.
(Ce sont celles avec l'indicateur
.BR pub lish
positionné)
un masque réseau (
.B netmask
) peut être spécifié au proxy-arp pour le
sous-réseau entier. Ceci n'est pas très recommandé, mais est supporté par
les anciens noyaux, car c'est utile dans certains cas. Si l'indicateur
.B temp
n'est pas fourni, les entrées ARP seront permanentes.
.br
.B NOTE:
A partir du noyau 2.2.0 il n'est plus possible de définir des entrées ARP
pour un sous réseau entier.
.TP
.B "\-f nom_de_fichier"
.B "\-f nom_de_fichier, \-\-file nom_de_fichier"
Similaire à l'option
.B \-s
, mais cette fois les informations d'adresses sont prises dans le fichier
.B nom_de_fichier.
Ceci peut être utilisé si les entrées ARP à configurer sont
.B nom_de_fichier
. Ceci peut être utilisé si les entrées ARP à configurer sont
nombreuses. Le nom du fichier de données est très souvent nommé
.B /etc/ethers
, mais ce n'est pas officiel.
.sp 1
Le format du fichier est simple; Il contient
seulement des lignes de texte ASCII avec un nom d'hôte, et une adresse
matérielle, le tout séparés par des espaces.
seulement des lignes de texte ASCII avec sur chaque ligne un nom d'hôte et
une adresse matérielle, séparés par des espaces. Les indicateurs
.BR "pub" , " temp" " et" " netmask"
peuvent également être utilisés.
.LP
A tous les endroits où un
.B nom d'hôte
est attendu, on peut aussi entrer une
.B "addresse IP"
en notation décimale séparée par des points.
en notation décimale pointée.
.LP
Chaque entrée complète se trouvant dans le cache ARP est marquée de
l'indicateur
.B C
. Les entrées permanentes sont marquées de l'indicateur
.B M
et les entrées 'pub' ont l'indicateur
.B P
.
.SH FICHIERS
.I /proc/net/arp,
.br
.I /etc/networks
.br
.I /etc/hosts
.br
.I /etc/ethers
.SH VOIR AUSSI
rarp(8), route(8), ifconfig(8), netstat(8)
.SH AUTEUR
Fred N. van Kempen, <waltje@uwalt.nl.mugnet.org>
.br
Maintainer of the net-tools Bernd Eckenfels <net-tools@lina.inka.de>
.SH BUGS
Support for non-ether hardware addresses is not yet tested/implemented.
Fred N. van Kempen, <waltje@uwalt.nl.mugnet.org> avec les améliorations
apportées par le mainteneur des net-tools Bernd Eckenfels
<net-tools@lina.inka.de>.
.SH TRADUCTION
Jean Michel VANSTEENE (vansteen@frcl.bull.fr)
Jean Michel VANSTEENE (vanstee@worldnet.fr)
.\"
.\" Original by ??
.\"
.\" French translation by J.M.Vansteene (vanstee@worldnet.fr)
.\"
.TH ETHERS 5 "26 Avril 1996" "" "Formats de fichiers"
.SH NOM \"{{{roff}}}\"{{{
ethers \- Base de données adresses Ethernet - adresses IP
.\"}}}
.SH DESCRIPTION \"{{{
\fB/etc/ethers\fP contient des adresses Ethernet sur 48 bits et leur
adresse IP correspondante, une ligne par adresses IP:
.sp
.RS
\fIAdresse-Ethernet\fP \fIAdresse-IP\fP
.RE
.sp
Les deux items sont séparés par un ou plusieurs espaces et/ou tabulations.
Un \fB#\fP en début de ligne est un commentaire pour tout le reste de la ligne.
L'\fIadresse-Ethernet\fP est écrite sous la forme
.IR x : x : x : x : x : x ,
où \fIx\fP est une valeur héxadecimale comprise entre \fB0\fP et \fBff\fP
représentant un octet de l'adresse, dans l'ordre du réseau (big-endian).
L'\fIAdresse-IP\fP peut être soit un nom d'hôte résolu par DNS ou une adresse
en notation décimale pointée.
.\"}}}
.SH EXEMPLES \"{{{
08:00:20:00:61:CA pal
.\"}}}
.SH FICHIERS \"{{{
/etc/ethers
.\"}}}
.SH "VOIR AUSSI" \"{{{
rarp(8)
.\"}}}
.SH TRADUCTION
Jean Michel VANSTEENE (vanstee@worldnet.fr)
.TH HOSTNAME 1 "28 July 1994" "net-tools" "Linux Programmer's Manual"
.TH HOSTNAME 1 "15 Mars 1999" "net-tools" "Linux Programmer's Manual"
.SH NOM
hostname \- affiche ou définit le nom d'hôte du système
.br
domainname \- affiche le nom de domaine NIS/YP du système
.br
dnsdomainname \- affiche le nom de domaine du système
.br
nisdomainname \- affiche ou définit le nom de domaine NIS/YP du système
.br
ypdomainname \- affiche ou définit le nom de domaine NIS/YP du système
.br
nodename \- affiche ou définit le nom de domaine DECnet du système
.SH SYNOPSIS
.B hostname
.RB [ \-v ]
.RB [ \-a ]
.RB [ \-\-alias ]
.RB [ \-d ]
.RB [ \-\-domain ]
.RB [ \-F\ nom_de_fichier ]
.RB [ \-\-file\ nom_de_fichier ]
.RB [ \-f ]
.RB [ \-\-fqdn ]
.RB [ \-h ]
.RB [ \-\-help ]
.RB [ \-i ]
.RB [ \-\-ip-address ]
.RB [ \-\-long ]
.RB [ \-s ]
.RB [ \-\-short ]
.RB [ \-y ]
.RB [ \-\-yp ]
.RB [ \-\-nis ]
.RB [ \-n ]
.RB [ \-\-node ]
.PP
.B hostname
.RB [ \-v ]
.RB [ \-F\ nom_fichier ]
.RB [ \-\-file\ nom_fichier ]
.RB [ hostname ]
.PP
.B domainname
.RB [ \-v ]
.RB [ \-F\ nom_fichier ]
.RB [ \-\-file\ nom_fichier ]
.RB [ name ]
.PP
.B nodename
.RB [ \-v ]
.RB [ \-F\ nom_fichier ]
.RB [ \-\-file\ nom_fichier ]
.RB [ name ]
.PP
.B hostname
.RB [ \-v ]
.RB [ \-h ]
.RB [ \-\-help ]
.RB [ \-V ]
.RB [ \-\-version ]
.RB [ nom ]
.br
.PP
.B dnsdomainname
.RB [ \-v ]
.br
.B nisdomainname
.RB [ \-v ]
.br
.B ypdomainname
.RB [ \-v ]
.SH DESCRIPTION
.B Hostname
est le programme utilisé soit pour définir le nom d'hôte, soit
pour visualiser le nom d'hôte ou de domaine du système. Ce nom est
utilisé par différents programmes réseaux pour identifier la machine.
utilisé par différents programmes réseaux pour identifier la machine. Le
nom de domaine est également utilisé par les NIS/YP.
.SS "OBTENTION DU NOM"
Appelé sans argument, le programme affiche les noms courants:
.LP
.B hostname
fournit le nom du système tel qu'il est retourné par la fonction
.BR getdomainname (2)
. Ceci est connu comme nom de domaine YP/NIS du système.
.LP
.B nodename
fournit le nom de noeud DECnet du système tel qu'il est retourné par la
fonction
.BR getnodename (2)
.
.LP
.B dnsdomainname
fournit la partie domaine du nom complètement qualifié - FQDN (Fully
Qualified Domain Name). Le nom FQDN du système est retourné par la commande
.BR "hostname \-\-fqdn" .
.SS "SET NAME"
Appelé avec un argument ou avec l'option
.B \-\-file
, la commande définit le nom d'hôte, le nom de domaine NIS/YP ou
le nom de noeud.
.LP
Notez que seul le super-utilisateur peut changer les noms.
.LP
Appelé sans argument, le programme affiche le nom courant, tel que
définit à l'aide de la commande
.B hostname.
Vous pouvez changer le format de sortie pour afficher soit la forme
courte, soit la forme longue du nom d'hôte (FQDN). Appelé avec un
argument, le programme définit la valeur du nom d'hôte à la
valeur fournie. C'est généralement fait une seule fois, au
Il n'est pas possible de définir le nom FQDN ou le nom de domaine DNS avec
la commande
.B dnsdomainname
(voir
.B "LE FQDN"
ci-dessous).
.LP
Le nom d'hôte est générallement définit une seule fois, au
démarrage du système, par le script de configuration
.I /etc/rc.d/rc.inet1.
ou
.I /etc/init.d/boot
(normallement en lisant un fichier contenant ce nom, p.ex.
.IR /etc/hostname ).
.SS LE FQDN
Vous pouvez modifier le FQDN (tel que fourni par la commande
.BR "hostname \-\-fqdn" )
ou le nom de domaine DNS (tel que fourni par la commande
.BR "dnsdomainname" )
avec cette commande. Le FQDN du système est le nom que le resolveur (
.BR resolver (3)
) retourne comme nom d'hôte.
.LP
Notez que seul le super-utilisateur peut changer le nom d'hôte.
Techniquement: Le FQDN est le nom fourni par
.BR gethostbyname (2)
à partir du nom d'hôte retourné par
.BR gethostname (2).
Le nom de domaine DNS est la partie suivant le premier point.
.LP
Si c'est le programme
.B dnsdomainname
qui est appelé, il affichera le nom de domaine DNS. Vous ne pouvez pas
changer le nom de domaine DNS avec
.B dnsdomainname
(voir après).
La façon dont vous pouvez le changer dépend de la configuration
(habituellement dans
.IR /etc/host.conf )
. Si le fichier 'hosts' est analysé avant d'interroger le DNS ou
NIS) vous pouvez le changer dans le fichier
.IR /etc/hosts .
.SH OPTIONS
.TP
.I "\-a, \-\-alias"
Display the alias name of the host (if used).
Affiche l'alias de l'hôte (si utilisé).
.TP
.I "\-d, \-\-domain"
Affiche le nom de domaine DNS. N'utilisez pas la commande
Affiche le nom du domaine DNS. Ne pas utiliser la commande
.B domainname
pour récupérer le nom de domaine DNS parce qu'elle affichera en fait
le nom de domaine NIS et non pas le non DNS.
pour obtenir le nom de domaine DNS car vous obtiendrez en réalité le
nom de domaine NIS. Utilisez plutôt la commande
.B dnsdomainname
.
.TP
.I "\-F, \-\-file nom_de_fichier"
Lit le nom d'hôte dans le fichier spécifié. Les commentaires
(lignes commençant avec un `#') sont ignorés.
.I "\-F, \-\-file nom_fichier"
Lit le nom d'hôte à partir du fichier spécifié. Les commentaires (lignes commençant
par un `#') sont ignorés.
.TP
.I "\-f, \-\-fqdn, \-\-long"
Affiche le nom complet FQDN (Fully Qualified Domain Name). Un FQDN consite
en un nom d'hôte court et un nom de domaine DNS. Sauf si vous
utilisez "bind" ou NIS pour la recherche des hôtes vous pouvez changer
le FQDN et le nom de domaine DNS (qui fait partie du FQDN) dans le fichier \fI/etc/hosts\fR.
Affiche le nom pleinement qualifié - FQDN (Fully Qualified Domain Name). un
FQDN consiste en un nom d'hôte court et un nom de domaine. A moins que vous
utilisiez 'bind' ou les NIS pour la recherche d'hôtes, vous pouvez changer
le nom FQDN et le nom de domaine (qui fait partie du FQDN) dans le fichier
\fI/etc/hosts\fR.
.TP
.I "\-h, \-\-help"
Affiche un message d'utilisation sur la sortie standard et termine.
Affiche un message d'aide et se termine.
.TP
.I "\-i, \-\-ip-address"
Display the IP address(es) of the host.
Affiche la (les) adresse(s) IP de l'hôte.
.TP
.I "\-n, \-\-node"
Affiche le nom de noeud DECnet. Si un paramètre est fourni (ou
.B \-\-file nom_fichier
) le super-utilisateur peut également définir un nouveau nom de neud.
.TP
.I "\-s, \-\-short"
Affiche le nom d'hôte en format court.
Affiche le nom d'hôte en format court. Il s'agit du nom d'hôte coupé au
premier point.
.TP
.I "\-v, \-\-version"
Affiche les informations sur la version sur la sortie standard et termine.
.I "\-V, \-\-version"
Affiche les informations sur la version sur la sortie standard et se
termine correctement.
.TP
.I "\-v, \-\-verbose"
Mode verbeux.
.TP
.I "\-y, \-\-yp, \-\-nis"
Affiche le nom de domaine NIS. Si un paramètre est fourni (ou
.B \-\-file nom_fichier
) le super-utilisateur peut également définir un nouveau nom de domaine NIS.
.SH FICHIERS
.B /etc/hosts
.SH AUTHOR
.SH AUTEURS
Peter Tobias, <tobias@et-inf.fho-emden.de>
.br
Bernd Eckenfels, <net-tools@lina.inka.de> (NIS et pages de manuel).
.br
Steve Whitehouse, <SteveW@ACM.org> (Support DECnet et pages de manuel).
.SH TRADUCTION
Jean Michel VANSTEENE (vansteen@frcl.bull.fr)
Jean Michel VANSTEENE (vanstee@worldnet.fr)
.TH IFCONFIG 8 "17 February 1995" "net-tools" "Linux Programmer's Manual"
.TH IFCONFIG 8 "4 August 1997" "net-tools" "Linux Programmer's Manual"
.SH NOM
ifconfig \- configure une interface réseau
.SH SYNOPSIS
......@@ -18,8 +18,13 @@ Si aucun argument n'est donn
affiche simplement l'état des interfaces actuellement définies. Si
seul le paramètre
.B interface
est donné, il affiche seulement l'état de l'interface correspondante.
est donné, il affiche seulement l'état de l'interface correspondante;
si seul le paramètre
.B -a
est fourni, il affiche l'état de toutes les interfaces, même celles qui
ne sont pas actives.
Autrement, il considère qu'il faut positionner de nouvelles valeurs.
.SH Familles d'adresses
Si le premier argument après le nom de l'interface est reconnu comme
étant un nom de famille d'adresses supporté, cette famille d'adresses
......@@ -36,12 +41,10 @@ protocolaires. Les familles d'adresses actuellement support
.SH OPTIONS
.TP
.B interface
Le nom de l'interface réseau. C'est généralement un nom comme
Le nom de l'interface réseau. C'est généralement un nom de pilote suivi
d'un numéro d'ordre comme
.B eth0
,
.B sl3
ou quelque chose comme cela: un nom de pilote de périphérique suivi
par un numéro d'unité.
pour la première interface Ethernet.
.TP
.B up
Cette option active l'interface. Elle est implicitement spécifiée
......@@ -55,15 +58,17 @@ est utilis
Valide ou invalide l'utilisation du protocole ARP sur cette interface. Si
le signe moins (\-) est présent, l'option est invalidée.
.TP
.B "[\-]trailers"
Valide ou invalide l'utilisation d'infos complémémentaires (pistage) sur les
trames Ethernet. Ceci n'est pas utilisé dans l'implémentation actuelle.
.B "[\-]promisc"
Valide ou invalide le mode
.B promiscuous
. S'il est validé, tous les paquets circulant sur le réseau
seront reçus sur cette interface.
.TP
.B "[\-]allmulti"
Valide ou invalide le fonctionnement de l'interface en mode
.B promiscuité
. Ceci signifie que toutes les trames entrantes sont envoyées à la
couche réseau du noyau, permettant la surveillance du réseau.
.B all-multicast
. S'il est validé, tous les paquets multicast circulant sur le réseau
seront reçus sur cette interface.
.TP
.B "metric N"
Ce paramètre définit la métrique de l'interface. Il n'est pour
......@@ -71,16 +76,13 @@ l'instant pas impl
.TP
.B "mtu N"
Ce paramètre définit le MTU (Maximum Transfer Unit) d'une
interface. Pour Ethernet, c'est un nombre compris entre 1000 et 2000 (par
défaut 1500). Pour SLIP, utilisez une valeur comprise entre 200 et
4096. Notez que l'implémentation actuelle ne gère pas les fragments
au niveau IP, donc il est mieux de mettre le MTU à la valeur la plus
grande.
interface.
.TP
.B "dstaddr adr"
Définit l'adresse IP de "l'autre bout" dans le cas d'un lien
point-à-point, comme PPP. Ce mot clé est rendu obsolète par le mot
clé pointopoint.
point-à-point, comme PPP. Ce paramètre est obsolète; utilisez plutôt
le paramètre
.B pointopoint.
.TP
.B "netmask adr"
Définit le masque de réseau IP pour cette interface. La valeur par
......@@ -88,38 +90,66 @@ d
classes A, B ou C (déduite de l'adresse IP), mais toute autre valeur peut
être définie selon les besoins en sous-réseaux.
.TP
.B "add adr/lg_prefix"
Ajoute une adresse IPv6 à une interface.
.TP
.B "del adr/lg_prefix"
Supprime une adresse IPv6 d'une interface.
.TP
.B "tunnel aa.bb.cc.dd"
Crée un nouveau périphérique SIT (IPv6-dans-IPv4), en mode
tunnel jusqu'à la destination.
.TP
.B "irq adr"
Définit la ligne d'interruption utilisée par ce
périphérique. Certains périphériques ne supportent pas le
changement dynamique de l'IRQ.
.TP
.B "io_addr adr"
Définit pour ce périphérique, l'adresse de début dans l'espace
d'entrée-sortie I/O.
.TP
.B "mem_start adr"
Définit l'adresse de début de mémoire partagée pour ce périphérique. Seuls
quelques périphériques ont besoin de ce paramètre.
.TP
.B "media type"
Définit le port physique ou le type de medium utilisé par ce périphérique.
Tous les périphériques ne peuvent pas changer de configuration et les
valeurs supportées varient de l'un à l'autre. Les valeur typiques sont
.B 10base2
(Ethernet fin),
.B 10baseT
(10Mbps Ethernet paire torsadée),
.B AUI
(transceiver externe) etc. Le type
.B auto
permet d'indiquer au pilote de détecter automatiquement le medium
utilisé. Une fois de plus, tous les périphériques ne supportent pas cette
option.
.TP
.B "[-]broadcast [adr]"
Si l'adresse est également donnée, définit l'adresse broadcast
protocolaire pour cette interface. Autrement, if définit seulement
l'option
protocolaire pour cette interface. Autrement, il permet d'armer (ou désarmer)
l'indicateur
.B IFF_BROADCAST
de l'interface. Si le mot clé est précédé d'un signe moins
.B (-)
, l'option est retirée.
de l'interface.
.TP
.B "[-]pointopoint [adr]"
Ce mot clé valide le mode
.B point-à-point
d'une interface, signifiant qu'il existe un lien direct entre 2 machines,
sans personne d'autre n'écoutant (en tout cas, je souhaite que ce
soit le cas, :-) )
sans que personne d'autre ne puisse être à l'écoute.
.br
Si l'argument d'adresse est également donné, il définit l'adresse
de l'autre machine, de la même manière que le paramètre
obsolète
.B dstaddr.
Autrement il définit seulement l'option
de l'autre machine, de la même manière que le paramètre obsolète
.B dstaddr
.
Autrement il arme (ou désarme) l'indicateur
.B IFF_POINTOPOINT
de l'interface. Si le mot clé est précédé d'un signe moins
.B (-)
l'option est retirée.
de l'interface.
.TP
.B hw
.B hw classe adresse
Définit l'adresse matérielle de l'interface, si le pilote du
périphérique supporte cette opération. Le mot clé doit être
suivi du nom de la classe matérielle et de l'adresse matérielle en
......@@ -128,25 +158,52 @@ support
.B ether
(Ethernet),
.B ax25
(AMPR AX.25), et
.B ARCnet.
(AMPR AX.25),
.B ARCnet
et
.B netrom
(AMPR NET/ROM).
.TP
.B multicast
Définit l'option multicast sur l'interface. Elle n'est
Positionne l'indicateur multicast sur l'interface. Elle n'est
généralement pas nécessaire puisque les pilotes positionnent
l'option correcte eux même.
.TP
.B adresse
Le nom d'hôte ou l'adresse IP (le nom d'hôte correspond à une
adresse IP) de cette interface. Ce paramètre est nécessaire,
bien que la syntaxe ne la demande pas.
L'adresse IP de cette interface.
.TP
.B txqueuelen length
Set the length of the transmit queue of the device. It is useful to set this
to small values for slower devices with a high latency (modem links, ISDN)
to prevent fast bulk transfers from disturbing interactive traffic like
telnet too much.
.SH NOTES
Depuis le noyau 2.2 il n'y a plus de statistiques d'interface explicite
pour les interfaces en alias. Les statistiques affichées pour la véritable
adresse sont partagées avec toutes les adresses alias du même périphérique.
Si vous voulez des adresses par interface, vous devez ajouter des règles de
comptabilité particulières pour l'adresse en utilisant la commande
.BR ipchains(8)
.
.SH FICHIERS
.I /proc/net/socket /proc/net/dev
.I /proc/net/socket
.br
.I /proc/net/dev
.br
.I /proc/net/if_inet6
.SH BUGS
Même si les adresses appletalk DDP et IPX peuvent être affichées,
elles ne peuvent être modifiées avec cette commande.
.SH VOIR AUSSI
route(8), netstat(8), arp(8), rarp(8), ipchains(8)
.SH AUTHORS
Fred N. van Kempen, <waltje@uwalt.nl.mugnet.org>
.br
Alan Cox, <Alan.Cox@linux.org>
.br
Phil Blundell, <Philip.Blundell@pobox.com>
.br
Andi Kleen, <ak@muc.de>
.SH TRADUCTION
Jean-Michel VANSTEENE (J.M.Vansteene@frcl.bull.fr)
Jean-Michel VANSTEENE (vanstee@worldnet.fr)
This diff is collapsed.
......@@ -4,17 +4,18 @@ plipconfig \- r
.SH SYNOPSIS
.B "plipconfig interface"
.br
.B "plipconfig interface [nibble NN] [trigger NN] [unité NN]"
.B "plipconfig interface [nibble NN] [trigger NN] [unit NN]"
.SH DESCRIPTION
.B Plipconfig
est utilisé pour améliorer (espérons-le) les performances PLIP
en changeant les parmètres par défaut liés au temps et utilisés
par le protocole PLIP. Les résultat dépendent du port parallèle
en changeant les timings par défaut utilisés par le protocole PLIP. Les
résultats dépendent du port parallèle
utilisé, du cable, et de la vitesse CPU de chaque machine
à chaque bout du lien PLIP.
.LP
Si le seul argument est l'
.B interface,
.B interface
,
.B plipconfig
affiche seulement l'état de cette interface. Autrement, il essaiera de
positionner les options données.
......@@ -24,7 +25,7 @@ positionner les options donn
Définit la valeur d'attente des digits en microsecondes. Par défault : 3000.
.TP
.B "trigger NN"